VOTE | 162 fans

#106 : Questions en suspens

 

Résumé :

La chasse de Sarah pour obtenir des réponses est interrompu par une voyahe dans les banlieues suite à l'accusation d'Alison comme quoi son mari serait son surveillant. Leurs mondes se heurtent dangereusement et Sarah doit  décider à qui elle peut vraiment faire confiance.

De son côté, Cosima rencontre un éminant professeur dans le domaine de l'évolution, et soupçonne Delphine de lui cacher quelque chose.

 

Popularité


5 - 4 votes

Titre VO
Variation Under Domestication

Titre VF
Questions en suspens

Première diffusion
04.05.2013

Vidéos

Extrait VO - Allison surprend Donnie

Extrait VO - Allison surprend Donnie

  

Plus de détails

Écrit par : Will Pascoe
Réalisé par : John Fawcett

Episode 1x06 : Questions en Suspens


Alison se réveille et visionne ce que la caméra a enregistré. Elle découvre que son mari s’est levé en pleine nuit tout en vérifiant qu’elle-même dormait effectivement… mais la bande n’est pas assez longue. Elle est offusquée, peinée et en colère.


Son mari s’attèle dans la cuisine en râlant parce que rien n’est prêt et qu’il n’y a aucune course mais Alison ne lui prête aucune attention et lui demande ce qu’il a fait cette nuit. Donnie ne lui répond pas et la prévient qu’il part faire les courses puisqu’elle n’a rien fait et qu’ils sont en retard… mais au moment où il s’apprête à partir, Alison prend un club de golf et lui assène un énorme coup. Donnie s’effondre.


De leur côté, Paul et Sarah discutent également dans la cuisine… Paul semble calmé et désormais compréhensif avec Sarah. Elle lui dit alors qu’elle va prendre une douche mais s’enfuit par la chambre. Paul s’en moque… et reste calme.


Sarah appelle Cosima de sa voiture et lui raconte les derniers faits… Cosima se trouve à la bibliothèque et remarque Delphine dans les rayons. Elle avoue alors à Sarah qu’elle pense avoir trouvé elle-aussi son observateur. Sarah lui conseille de s’en éloigner mais Cosima décide d’aller lui parler.


Alison met un casque sur la tête de son mari et le descend au sous-sol bien qu’elle fasse dégringoler son corps dans l’escalier…


Pau, quant à lui, utilise son ordinateur pour suivre les mouvements de Sarah par GPS.


Alison attache son mari à une chaise et, une fois réveillé, le questionne à son sujet. Donnie ne comprend rien à ce qu’elle raconte… Alison s’énerve et évoque aussi bien les observateurs que les essais cliniques. Puis, elle commence à le torturer…


Cosima vient à l’encontre de Delphine et lui dit carrément qu’elle s’ennuie. Alors Delphine saute sur l’occasion et lui tend un prospectus sur une conférence à laquelle elle souhaite se rendre. Il s’agit de néolution présidé par le Dr Aldous Leekie. Cosima a des doutes mais décide de jouer le jeu et accompagne Delphine.


Alison continue de torturer son mari qui feint toujours ne rien comprendre et Sarah les rejoint. Sarah est sidérée lorsqu’elle découvre la situation quand soudain, on sonne à la porte. Alison, toujours en pyjama, monte à l’étage et découvre l’une de ses voisines… C’est la journée spéciale « voisins » et c’est Alison et Donnie qui reçoivent aujourd’hui. Les voisins remarquent vite que rien n’est prêt ce qui ne ressemble pas du tout à Alison. Sarah appelle Felix à la rescousse.
Alison se prépare et tente de pallier aux deux situations. Elle bâillonne Donnie.

De son côté, Paul doit ramener Sarah.


Cosima et Delphine s’entendent très bien et assistent ensemble à la conférence. Delphine semble aussi fascinée par le Dr Leekie que par Cosima… Quant à cette dernière, elle se demande ce qu’elle fait là… Bien que ne partageant pas les idées futuristes du Dr Leekie, elle se fait néanmoins remarquer. A la fin, Delphine tente une approche auprès du Dr Leekie qu’elle rêve de rencontrer et appelle Cosima pour qu’elle les rejoigne.


Pendant ce temps là, Vic s’est rendu au loft de Felix et découvre l’itinéraire laissée par celui-ci… IL décide de se rendre également sur les lieux, chez Alison Hendrix.


Entre temps, Felix arrive chez Alison et se présente officiellement comme le barman… L’un des voisins est ravi : un barman gay, super idée ! Mais la voisine la plus collante d’Alison veut tout savoir… Elle l’interroge au sujet de l’absence de Donnie et la présence de Felix.


Cependant, Alison n’arrive plus du tout à gérer et boit un peu trop. Elle finit par s’écrouler dans le canapé du sous-sol… Sarah décide de prendre sa place et change de vêtements. Felix se trompe en la voyant…


Paul observe le voisinage qui débarque dans la maison… Il sait que Sarah s’y trouve mais ne comprend rien à ce qui se trame. Pour le moment, il reste dans la voiture.


Cosima et Delphine volent deux bouteilles de champagnes et s’enfuient de la post conférence… Elles courent main dans la main avant de s’arrêter et de remarquer à quel point la situation est comique. Puis, Delphine s’excuse, elle doit partir laissant Cosima bien songeuse.


Felix pense que c’est la voisine super collante qui serait surement l’observatrice d’Alison. Celle-ci demande comment ils se sont connus et Felix répond qu’il est son prof de théâtre particulier…


Sarah prend également la place d’Alison en tant que ravisseuse et interroge également Donnie… et celui-ci finit par critiquer Alison ce qui agace Sarah qui s’en prend alors à lui brutalement et lui fait comprendre qu’Alison est le maillon fort qui gère toute leur famille et que sans elle, tout l’édifice s’écroulerait. Il devrait plutôt la remercier… Donnie s’excuse donc auprès de sa femme puisqu’il pense qu’il s’agit d’Alison.


Paul décide d’aller voir par lui-même ce qui se passe à l’intérieur tandis que Vic arrive lui aussi et demande à Felix où se trouve Sarah. Vic donne RDV à Sarah à l’étage… Celle-ci n’a pas trop le choix et monte le rejoindre. Paul, lui, s’introduit par l’arrière et découvre des photos de familles avec des enfants adoptés… Il voit aussi « Alison » en train de dormir sur le canapé qu’il pense être Sarah… Il s’approche d’elle et tente de la réveiller. Mais son état ne le permet pas. Puis, il continue à visiter les lieux et entre dans le bureau où il découvre alors la caméra qui filme en temps réel la chambre d’Alison… Là, il voit Sarah apparaitre en compagnie d’un autre homme.


Vic et Sarah ont une discussion farfelue puisque Vic ne comprend pas comment elle peut jouer les mères de famille… Soudain, Paul entre et vient s’interposer… Sarah tente de calmer le jeu car les deux hommes s’énervent vite. Mais la voisine arrive à son tour également et demande qui sont tous ces hommes dans la chambre d’Alison…. Et où est Donnie ?


Alison est coincée avec sa voisine qui déprime tandis que Paul est menacé par l’arme de Vic. Ils se rendent au garage. La voisine remarque qu’Alison s’est changée ? Et Paul, une fois dans le garage, retourne très vite la situation à son avantage en prenant le dessus sur Vic. Il l’attache et commence à le torturer afin d’obtenir des réponses sur Sarah. Il apprend alors très vite son identité. Puis, Vic continue de parler car Paul lui cloue la main valide au siège… Vic hurle de douleur et commence à tout raconter au sujet de Sarah. Cette dernière surgit enfin et Paul est heureux de l’accueillir sous sa véritable identité. Paul menace de tuer Vic si Sarah ne lui dit pas qui est l’autre fille dans le canapé et alors Sarah lui dévoile tout : nous sommes des clones !


La voisine, Aynsley, découvre en redescendant la vraie Alison endormie sur le sofa… qui se réveille finalement. Elle l’aide à se lever et l’aide à rejoindre l’étage pour y retrouver ses invités.


Vic est remercié de sa visite par Sarah et celui-ci lui rappelle qu’il l’aime toujours mais Sarah reste froide et distante et lui dit que tout est terminé entre eux. Puis, elle retourne voir Paul. Mais Aynsley débarque à nouveau et ne comprend pas comment Alison a fait aussi vite pour rejoindre le garage… Sarah feint une liaison avec Paul… ce qui calme aussitôt les ardeurs d’Aynsley qui semble soulagée enfin de connaître la « vérité ».


Le soir, après toute cette folle journée, Alison rejoint Donnie au lit et chacun d’eux s’excuse… Donnie s’effondre en larmes dans ses bras… Alison pense s’être trompée et se sent honteuse.


Chez Beth, Paul et Sarah se servent un verre…


Dans un hôtel, une femme se rend dans une chambre. Il s’agit de Delphine. Elle entre et le Dr Leekie sort de la salle de bain en peignoir et la rejoint, en la prenant par la taille et lui embrasse le cou. Il la félicite pour son travail du jour. Delphine se laisse faire mais semble soucieuse.

 

Fin -

 

Écrit par Nerak pour Orphan Black HypnoSeries.

Orphan Black Script VF 106

 

Chez Alison

DONNIE (en s’occupant de la maison) : Incroyable !Faut que je fasse tout ici ? Il reste 3 heures.

La vaisselle est pas lavée, le chariot à boissons, pas rempli, les cadeaux, pas prêts. On a de la glace, au moins ? Je te parle ! On a de la glace ? On a un programme. Il faut s'activer.

ALISON : Où es-tu allé en pleine nuit ?

DONIE : Au pays des fées ?

ALISON : Tu as quitté le lit.

DONNIE : Chérie. Pas maintenant. Les mômes sont dehors à faire Dieu sait quoi, on a du boulot et tu m'aides pas ! Note les courses. Je les prendrai avec la glace.

ALISON : Dis-moi où tu étais.

DONNIE : Je sais, ça a chauffé hier...

ALISON : Chauffé ? C'est ta version ? Où tu vas ?

DONNIE : Acheter ce que tu devais acheter hier.

ALISON : J'essaie de te parler, Donnie.

DONNIE : Quelle joie !

 

Alison assomme Donnie.

Chez Paul et Beth

PAUL : Mes ennuis n'ont pas commencé dans l'armée. Ils ont démarré après. Quand je suis devenu mercenaire. Tu comprends ? Je fais pas ça par choix.

SARAH : Ils t'ont forcé à contrôler Beth pendant 2 ans sans te dire pourquoi.

PAUL : Tu es une arnaqueuse. Tu sais ce qu'est la manipulation.

PAUL : La différence, c'est que tu as choisi d'infiltrer la vie de Beth, de baiser son mec sur ce comptoir.

SARAH : T'étais pas celui que tu disais.

PAUL : Toi non plus. Tu comprends pas la gravité de la situation. Il faut qu'on soit francs l'un avec l'autre, jumelle de Beth.

SARAH : Où vont les résultats de mes examens médicaux ?

PAUL : Je voulais te sortir de là. J'étais sérieux pour Rio.

SARAH : Dis-moi où vont les résultats.

PAUL : Olivier les prend. Ensuite, je sais pas. Que fais-tu ?

SARAH : Je vais me doucher, enlever cette crasse. Tu permets ? Les résultats vont indiquer que je suis pas Beth ?

Je connais pas le but de ces examens. C'est toi qui m'inquiètes, Sarah.

SARAH : Qu'est-ce qui t'inquiète ?

PAUL : Ce que tu me caches.

 

Sarah s’est enfuie par la fenêtre.

 

Voiture de Beth

 

SARAH (au téléphone avec Cosima): Tu avais raison. Paul sait pas pour les clones.

COSIMA : Expérience en double aveugle. Les contrôleurs ignorent son but pour pas fausser les résultats.

SARAH : Je me suis tirée. Je sais pas où je vais.

COSIMA : Écoute. Il se peut que j'aie aussi un problème de contrôleur.

Je suis nouvelle ici, ce semestre, j'ai amené personne, mais quelqu'un cherche à sympathiser.

SARAH : Garde tes distances, Cos. Tiens-t'en aux sciences.

COSIMA : Aux sciences. Je suis le singe geek ?

SARAH : Sérieux, Paul est dangereux. C'est un ancien soldat. Si on t'approche, garde tes distances.

COSIMA : Fais ce que je dis, pas ce que je fais.

SARAH (qui a un double appel) : Pardon... J'ai un appel d'Alison. On a terminé ?

COSIMA : Oui.

SARAH : Salut.

ALISON : J'ai besoin de toi.

SARAH : Qu'y a-t-il ?

ALISON : J'ai un problème.

SARAH : Quel genre ?

ALISON : Contente-toi de venir tout de suite.

OSCAR : C'est pas juste ! Je t'ai attrapée !

ALISON (après avoir raccroché) : Allez chez Aynsley et restez-y.

GEMMA : Mais maman !

ALISON : Ça va être rigolo. Dis-lui que je suis d'accord.

 

Appartement de Beth et Paul

 

PAUL (en suivant, depuis son PC, la voiture de Sarah grâce à un traceur) : Où vas-tu, Sarah ?

 

Chez Alison

 

DONNIE : Alison ? Pourquoi je suis ligoté à la chaise ?

ALISON : Dis-moi ce qu'il y avait dans la boîte.

DONNIE : Quoi ?

ALISON : Ta boîte à secrets. Qu'y avait-il dedans ?

DONNIE : Tu as perdu la tête ? Détache-moi.

ALISON : Donnie, il me faut des réponses.

DONNIE : Arrête, Alison, c'est du délire !

ALISON : T'inquiète pas. Tout va bien. C'est ce que tu dis toujours. Réfléchis à ce que tu veux dire pour soulager ta conscience.

DONNIE : Sinon quoi ? Tu vas me coller des paillettes ?

ALISON : Tu as déplacé les dossiers.

DONNIE : Quels dossiers ?

ALISON : Tes dossiers sur moi. Ceux qui étaient dans ta boîte.

DONNIE : T'as perdu la tête ?

ALISON : Je sais ce que tu fais.

DONNIE : Je fais quoi ?

ALISON : Tu m'espionnes, tu pratiques des examens médicaux sur moi. Tu fais de ma vie un sale mensonge. Et tu as remplacé les dossiers par des DVD pornos, "Pipes et gros nichons" !

 

Faculté de Cosima

 

COSIMA : Salut, Delphine.

DELPHINE : Bonjour Cosima.

COSIMA : Je m'ennuie.

DELPHINE : Je vais voir une conférence aujourd'hui. Où c'est ? Si tu veux venir avec moi.

COSIMA (en lisant le flyer que lui tend Delphine) : La néolution ? Sans rire ?

DELPHIE : Tu connais ?

COSIMA : Oui.

DELPHINE : C'est un peu extrême. En tant que darwiniste, ça devrait t'intéresser. Et ce Pr Leekie est un orateur passionnant. J'ai vu sa conférence en ligne. Alors ?

COSIMA : D'accord. Pourquoi pas ?

 

Appartement de Beth et Paul

 

Paul appelle Sarah tout en préparant de l’alcool dans lequel il ploge d’étranges substances.

 

PAUL (au répondeur de Sarah) : Sarah, je comprends que tu aies filé ce matin, mais je...On doit partir sur des bases solides. Alors, s'il te plaît...parlons de tout ça ce soir.

 

Chez Alison

 

Donnie est toujours séquestré dans une pièce.

 

ALISON : Pourquoi fais-tu ça ?

DONNIE : Alison, je t'examine pas dans ton sommeil.

ALISON : Suis-je malade comme l'Allemande ?

DONNIE : Quelle Allemande ? Qui est allemande ? Qu'est-ce qui se passe, Alison ?

DONIE : Je t'en prie, non. Que fais-tu ? Je t'en prie.

 

On toque. Alison laisse Donnie et va ouvrir à Sarah.

 

SARAH :  Salut. Ton urgence ?

ALISON : Tu devrais peut-être t'asseoir.

SARAH (intriguée) : Je vais rester debout. Merci.

ALISON : D'accord. (Elle ouvre la porte de la salle où est retenu Donnie)

SARAH : C'est qui ?

ALISON : Donnie.

SARAH : Qui est Donnie ?

ALISON : Mon mari.

SARAH : Quoi ?

ALISON : Je crois qu'il me surveille.

SARAH : Putain ! T’as fait quoi ? (On sonne) C'est qui ?

ALISON : J'ai complètement oublié.

 

Elle quitte le sous-sol et monte ouvrir à ses invités.

 

VOISINE 1 : T’es pas prête pour notre repas ? Ni même habillée.

ALISON : Pourrait-on le faire ailleurs ?

VOISINE 1 : Ailleurs ? Ally, qu'y a-t-il ?

ALISON : Rien. Je crois que je couve quelque chose.

VOISINE : Trop tard. Avale tes pilules du bonheur et laisse-moi t'aider. T'inquiète pas, on va y arriver.

VOISIN (à Alison) : Ça va, Hendrix ?

VOISINE 1 : Ally, rien n'est prêt.

ALISON : Je sais.

VOISINE 1 : Accès interdit ?

ALISON (improvisant) : Le sous-sol. C'est la pagaille. Donnie commence les travaux.

VOISINE 2 : Les enfants veulent des chips.

ALISON : Je vais en chercher. Les friands, dans le congélo.

 

Alison s’habille tout en discutant avec Sarah.

 

SARAH : Un repas participatif ? Sérieux ?

ALISON : Sérieux.

SARAH : Fous-les dehors.

ALISON : Je peux pas annuler notre repas mensuel. C'est mon tour.  Je n'ai ni pochettes-surprises, ni glace, ni barman,parce que mon mari est ligoté.

SARAH : Alison, respire profondément.

ALISON : Je hais le yoga.

SARAH : Monte jouer les hôtesses comme si de rien n'était.

ALISON : Très bien. Interroge Donnie.

SARAH : Quoi ?

ALISON : C'est toi, la spécialiste. Fais passer ce sale menteur aux aveux.

SARAH : T'es sérieuse ?

ALISON : Sois moi. Mets ça.

SARAH : Si c'est juste ton mari ?

ALISON : J'ai besoin de ton aide. Je me suis fait passer pour toi devant ta fille. À ton tour.

 

Chez Félix

 

FELIX (au téléphone) : Avec un club de golf ? Je peux pas m'occuper du bar. J'ai un invité très séduisant.

SARAH : Pas le mec de la morgue ?

FELIX : Non, mais c'est en projet. Quitte pas. Teddy ! T'as que ça ? Très bien. Mon après-midi vient de se libérer.

SARAH : Tu seras là quand ?

FELIX : À Scarberie ?

SARAH : Oui. Sape-toi banlieusard.

FELIX : Tu rigoles.

SARAH : Je sais, ça craint d'être ma sœur. N'oublie pas la glace.

VOISINE 3 : Les enfants cherchent les cadeaux.

VOISINE 2 : Où sont tes verres jetables ?

ALISON : Sous l'évier. Non, étagère du haut, à gauche de la cuisinière. J'en sais rien.

VOISINE 3 : Que fais-tu au sous-sol ?

ALISON : Friand ?

VOISINE 3 : Non, merci. Alors...

VOISINE 2 : Le nom de ton artisan.

ALISON : Je te donnerai ses coordonnées. (à d’autres voisins assis à table) Un friand ? Non. Très bien.

VOISINE 3 : Déjà soûle ?

ALISON (en se prenant une chaise) : Qui a mis cette chaise ici ?

VOISINE 2 : Et où est Donnie ?

 

Au sous-sol, Sarah essaye de se mettre dans la peau d’Alison puis va interroger Donnie.

 

DONNIE : Alison. On peut arrêter maintenant ?

SARAH : Oui. Après quelques questions.

 

Dans la rue

 

OLIVIER : Tu m'as dit hier qu'elle allait bien.

PAUL : Elle a replongé, Olivier. Je l'ai empêchée d'avaler des médocs. Elle a démissionné, lâché sa psy. Elle a personne.

OLIVIER : Elle t'a, toi. Pour traverser cette crise comme le reste.

N'interviens qu'en dernier recours.

PAUL : Je veux être sûr de pas être accusé si elle réessaie. Si je peux pas l'arrêter.

OLIVIER : Tu as fait du bon travail pour nous. Tant que ton sujet fait ses choix, il n'y a pas de mauvaise décision. D'accord ? Alors, tiens bon.

 

Chez Alison

 

SARAH : Je sais, Donnie. Alors tu peux me dire comment ça marche.

DONNIE : Comment quoi marche ?

SARAH : Le double aveugle. Le contrôle.

DONNIE : Alison, est-ce que tu t'entends ? Je me suis levé pour regarder le cricket.

SARAH : Le cricket ?

DONNIE : Les Sud-Africains jouaient à 4 h du mat'. Il n'y a rien dans ma vie qui échappe à ton examen ? Enlève-moi ce foutu bandeau ! (il entend du bruit à l’étage) Tout le quartier est là ? Tu as complètement perdu les pédales ?

SARAH : Change de ton, Donnie !

DONNIE : Arrête de me les briser avec ton syndrome prémenstruel !

SARAH : Change de ton ! Ta femme est le socle de cette famille. Tu ne la rabaisseras plus. C'est clair ?

 

Faculté de Cosima

 

DELPHINE : Cosima ! Je suis contente que tu sois là. Tu seras pas déçue.

COSIMA : J'en suis sûre.

DELPHINE : Le Pr Leekie attire des esprits éclectiques. Viens.

PROFESSEUR : La néolution...Philosophie d'aujourd'hui pour demain, ancrée dans notre passé, dans l'évolution de l'organisme humain.

Avant de parler du futur, laissez-moi vous ramener 3 000 ans en arrière, au grand philosophe grec Platon, au crépuscule de sa vie. Le pauvre vieux Platon devenait aveugle, invalide et dur d'oreille.

Imaginez s'il avait su qu'on pourrait corriger sa vue, restaurer son audition et remplacer ses membres malades par du titane. Platon nous aurait pris pour des dieux. À tort. Nous sommes des êtres humains

Fondamentalement imparfaits. (à Cosima) Vos lunettes, par exemple, vous rendent quelque peu...platonicienne. Mais dans un avenir proche, je pourrai vous permettre de voir un spectre jamais vu à l'œil nu.

Infrarouge, rayons X, ultraviolet. Intéressée ?

COSIMA : Je commencerai par la chirurgie laser.

PROFESSEUR : Vous avez raison. Vous faites un choix d'évolution. La néolution nous offre la possibilité d'une évolution autonome. Selon moi, c'est non seulement un choix, mais un droit de l'Homme.

 

Chez Félix

 

Vic entre par effraction.

 

Chez Alison

 

FELIX (métamorphosé) : Felix...Bien, Felix. Que la fête commence.

 

Il sonne et entre par derrière. Sarah lui ouvre et rit en le voyant.

 

FELIX : Merde ! Je t'ai prise pour Alison. Tu t'es vue ? T'as un truc sur la tête.

SARAH : Comme on dit, les emmerdes vont toujours de pair.

FELIX : Que te faut-il ?

 

A l’étage, Alison a de plus en plus de mal à garder son sang-froid.

 

VOISINE 2 : Des crackers ?

ALISON : Quoi ?

VOISINE 2 : As-tu des crackers ?

ALISON : Va voir dans le placard à crackers.

VOISINE 1 : Alison. Meera cancane. Où est Donnie ? C'est pas vrai !

Pourquoi il t'aide pas ?

ALISON (en lui montrant le sous-sol) : Il est retenu.

VOISINE 1 : Ne le couvre pas. Pas cette fois et pas devant moi. Tu sais ce que j'ai vécu avec Chad.

VOISIN : Mesdames !

VOISINE 1 : Aux abris.

VOISIN (à Alison) : J'adore le pantalon moulant. T'as musclé le grand fessier. Tes exos ?

ALISON (craquant) : Pourquoi vous me mitraillez tous de questions ?

FELIX : Bonjour, voisins ! Le barman est là. Je dis un mot à notre hôtesse et je viens vous refaire les niveaux. D'accord ? (à Alison) Allons-y.

VOISIN : Un barman gay. Génial.

VOISINE 1 : Chad, ferme-la et donne à manger aux enfants.

ALISON : J'ai merdé, hein ? C'est pas Donnie. N'est-ce pas ? C'est pas lui. Je l'ai frappé, ça m'a plu.

FELIX (interloqué) : Il est là-dedans ?

SARAH : Ligoté à une chaise.

FELIX : Miséricorde ! Je m'occupe du bordel là-haut.

ALISON : J'ai torturé mon mari, détruit ma famille. Il n'y a qu'à toi que je peux parler et tu es mon double.

SARAH : Ça va aller.

ALISON : Je suis une personne horrible. Je suis pas une personne.

SARAH : Bien sûr que si. Tu as tenu bon jusqu'ici. Alison, Donnie dit qu'il s'est levé pour regarder le cricket.

ALISON : Le cricket ?

SARAH : Paul est un militaire. Un professionnel. Tu connais Donnie depuis...

ALISON : Le lycée.

SARAH : Exactement. Le lycée. Comment pourrait-il être ton contrôleur ?

ALISON : Il est juste Donnie ? Donnie qui mange et qui pète ? Mon contrôleur est sûrement une de ces pétasses.

SARAH : Écoute, Alison... Alison ?

 

Alison s’endort sur le canapé après avoir trop bu. Paul est garé, en planque, devant chez Alison où il a pisté Sarah.

 

Fac de Cosima

 

DELPHINE : Je sais. La néolution n'est pas eugénique.

COSIMA : Elle est utopique, alors ? "Néotopique", peut-être ?

DELPHINE : Cosima, regarde ! Le voilà. J'adorerais le saluer.

COSIMA : Quoi !

 

Delphine et le professeur discutent lorsque Cosima s’approche et prend part à la conversation.

 

COSIMA : Mon œil !

PROFESSEUR : Bien. Une sceptique. Mais on étudie les implants neuronaux.

DELPHINE : À l'institut Dyad ?

PROFESSEUR : Vous connaissez ?

COSIMA (en parlant des invités) :Ils sont de l'institut Dyad ?

PROFESSEUR : "Les monstres de Leekie", comme les surnomment les médias. Quand on m'a demandé de décrire l'humain parfait, j'ai dit nonchalamment : "Des cheveux argentés "et un œil blanc." Si j'avais

su !

DELPHINE : Votre conférence m'a plu.

PROFESSEUR : Merci beaucoup.

DELPHINE : Je suis en immunologie.

PROFESSEUR : Et vous ?

COSIMA : En évo-dévo. Quand on me parle du futur, je demande toujours à voir.

PROFESSEUR : J'espère que vous m'en donnerez l'occasion. Venez voir notre travail à Dyad. Adieu.

DELPHINE : T'es une sale gosse !

COSIMA : Fichons le camp. Dépêche-toi !

 

Chez Alison

 

FELIX (à Sarah) : Alison ! Une autre pinte de chablis ?

SARAH : C'est moi.

FELIX : Merde, désolé.

SARAH : Alerte rouge. Alison s'est effondrée. On doit remettre sa vie d'aplomb.

FELIX : Écoute. Je pense avoir repéré son vrai contrôleur.

VOISINE 1 (à Alison) : Te voilà !

ALISON : Me voilà.

VOISINE 1 : Qu'est-ce que t'as ?

CHAD (en prenant Sarah par surprise) : Hendrix !

VOISINE 1 : T'es pas drôle, Chad.

CHAD : Ça va ! Je m'amuse, c'est tout.

VOISINE 1 (à Félix) : Tu travailles au centre commercial ?

FELIX : Je fais pas les centres commerciaux.

VOISINE 1 : D'où vous connaissez-vous ?

FELIX : Je suis son prof de théâtre.

AYNSLEY = VOISINE 1 : Aynsley, d'en face. (à Alison) Tu m'avais pas parlé de cours.

SARAH : Vraiment ?

FELIX : Aynsley. Rouge ou blanc ? Tu veux quoi ?

 

Fac de Cosima

 

Delphine et Cosima prennent la fuite après que Cosima ait volé au banquet du professeur.

 

COSIMA : Maintenant, piquons des vélos et allons en ville.

DELPHINE : C'est trop de crime pour moi.

COSIMA : Allez !

DELPHINE : J'ai un cours à assurer. Tu sais ce qui est très français ?

Après un jogging comme celui-ci, on aime fumer une clope.

COSIMA : Tu as dit un "jogging" ? J'avais bien entendu.

DELPHINE : T'en veux une ?

COSIMA : Je fume que de l'herbe.

DELPHINE : Vraiment ?

COSIMA : Je suis de San Francisco. Je vais te faire carrément planer, un de ces jours.

DELPHINE : Un de ces jours. C'est...C'est super de se faire une amie dans le meilleur des mondes. Je dois y aller.

 

Elle embrasse Cosima sur les 2 joues et part.

 

 

Chez Alison

 

SARAH : Donnie, chéri, je suis vraiment désolée pour tout ça.

DONNIE : Détache-moi.

SARAH : Pas tant que la fête n'est pas terminée.

DONNIE : J'ai acheté du vin chaud. Si je peux être utile...

SARAH : Tant que tu es ici, réfléchis bien à nous deux. À ce qu'on a, avec notre maison et nos enfants. Tu ne veux pas perdre ça.

 

Vic est entré par effraction et tombe sur Félix.

 

VIC :  Ce style te va vachement bien.

FELIX (au téléphone avec Sarah) : Monte tout de suite.

SARAH : Qu'y a-t-il ?

FELIX : Vic est là.

SARAH : Vic ?

VIC : Oui. Salut, Sarah. Si tu viens pas, je vais commencer à copiner.

SARAH : Très bien. Pas en bas. La chambre à l'étage. 2 minutes.

 

Elle monte et laisse Alison, en train de se réveiller, seule. Paul entre à son tour par effraction.

 

PAUL : Beth ? Pas de cicatrice. Sarah ? Tu es Sarah ?

ALISON (endormie): Alison. Ça te dit ? Viens te coucher.

 

Un bruit en provenance de la pièce où se trouve Donnie attire l’attention de Paul. I entre et trouve Donnie, toujours ligoté et les yeux bandés, essayant de se détacher. Il constate, via le système de surveillance relié au PC d’Alison, que la chambre du couple est sous surveillance. Il voit alors Vic allongé sur le lit.

 

 

VCI : Regarde-moi cette merde. La poussette et le latte ont pas pu me leurrer.

SARAH : T'as 5 secondes.

VIC : Ou t'appelles la surveillance de quartier ? Surveillance de quartier !

SARAH : Moins fort.

VIC : On a des trucs à régler. Assieds-toi. Alors…tu as simulé ta propre mort pour passer à l'arnaque suivante ? T'es qui, maintenant ?

Ça doit être très perturbant.

SARAH : T'imagines même pas. Tu as ton fric, Vic. Plus un bonus.

VIC : 5 000 dollars, ça couvre ni mon doigt ni mes souffrances.

Je veux ma part, sinon je révèle ton embrouille.

SARAH : Avançons. Combien ça va coûter ?

VIC (en montrant une photo des enfants d’Alison) : Regarde-les ! Ça aurait pu être nos gosses.

PAUL (en arrivant) : Mauvaise piaule. Tu es Vic.

VIC : Et tu es ?

SARAH : C'est pas tes affaires.

PAUL : Je t'ai sonnée ? Elle a fait quoi ? Elle bosse pour moi.

VIC : Ouais, vraiment ? (avec une arme) Tourne-toi. Tourne-toi ! Mains en l'air.

PAUL : Tu veux quoi ?

VIC : Régler un truc avec Sarah. Je veux ma part.

PAUL : Je suis le percepteur. On est au beau milieu du coup.

VIC : Je m'en rends compte. Un coup énorme.

PAUL : Allons ailleurs avant que quelqu'un entre. Dans le garage.

VIC : Passez devant.

VOISINE 1 (devant la porte et s’adressant à Sarah) : On peut parler ?

VIC : Excusez-nous. Entrez.

PAUL : On gère, Alison.

 

Paul et Vic s’éloignent.

 

VOISINE 1 : Alison. Qui c'était ?

SARAH : Lequel ?

VOISINE 1 : L'apollon, évidemment.

SARAH : Un ami d'université... De fac.

VOISINE 1 (en pleurs) : Je sais que tu en as marre d'entendre parler de Chad. Je crois que ce salaud me trompe encore.

 

Dans la cave.

 

VIC : Doucement. On y va. Doucement, allez. Avance. Sur le fauteuil. Allez, va t'asseoir !

PAUL : Je vais rester debout.

VIC : Je te ferai rien.

 

Paul assomme Vic pendant que Sarah continue sa discussion

 

VOISINE 1 : C'est la pétasse du cours de cardio. Il avait juré de plus recommencer. Les gens jasent ? Il a dit quelque chose à Donnie ?

SARAH : Non, pas un mot. Chaque mariage a ses petits secrets. Tout le monde en a.

VOISINE 1 : Pardon, Donnie et toi avez aussi des problèmes. Un ami de fac ?

SARAH : Je devrais redescendre.

VOISINE 1 : Ton chemisier.

SARAH : Quoi ?

VOISNE 1 : Tu as changé de chemisier depuis le début de la fête.

SARAH : Un des enfants a renversé quelque chose dessus.

VOSINE 1 : Un des enfants ?

SARAH : Je retourne à la cuisine.

VOISINE 1 : Ton comportement est très étrange. J'aurai le fin mot de l'histoire.

 

VIC : Tu veux quoi ?

SARAH : Tu vas tout me dire sur elle.

VIC : Sur Sarah ? (il voit que Paul le menace avec un outil) Tu vas faire quoi ? C'est pour quoi faire ?

PAUL : Son nom de famille ?

VIC : Manning. Sarah Manning.

PAUL : Elle a une jumelle ?

VIC : Quoi ? Non, elle est orpheline.

PAUL : Tu connais Beth ou Alison ?

VIC : Qui ? Écoute, mon pote. Calme-toi. Je t'embrouille pas. Je l'aime. Elle me fait faire des conneries. C'est bon, calme-toi, mec !

Calme-toi, vieux.

PAUL (en voyant entrer Sarah) : Ferme la porte, Sarah Manning.

SARAH : Paul. Il a rien à voir avec ça.

VIC : C'est la vérité. Écoute-la.

PAUL : La femme sur le canapé ?

SARAH : Il ne sait rien.

PAUL : Pourquoi son mari est ligoté ?

VIC :Juré, je sais rien. Sarah, dis-le-lui ! Dis-lui d'arrêter !

PAUL : Sois un homme !

VIC : D'accord, je suis un homme.

PAUL : Tu me mets dans une position très délicate, Sarah. Je peux prendre aucun risque. Ce type a l'air d'être un très gros risque.

SARAH : Il ne sait rien, Paul !

VIC : Écoute, mec, je veux pas mourir. Calme-toi, s'il te plaît.

SARAH : Paul, je t'expliquerai tout. Beth, Alison...Je te dirai ce qui se passe. Laisse-le.

VIC : Je te jure, je dirai rien. Pas un mot. Sarah, aide-moi !

PAUL : Écoute, je serai honnête avec toi, Paul...

GEMMA (en entrant par derrière) : Maman ? Touchée !

SARAH (en la sortant de force) : Gemma, sors.

 

Paul plante un clou dans la main de Vic et Aynsley découvre Alison endormie sur le canapé.

 

AYNSLEY : Une petite sieste ?

ALISON (endormie) : Je me sens pas bien.

AYNSLEY : Au lit. Viens. C'est bien. C'est rien, t'inquiète pas. Avance.

 

Paul et Sarah mettent Vic à la porte.

 

SARAH (à Vic) : On se sépare ici. Ne reviens jamais.

VIC : Attends.

AYNSLEY (en entrant à son tour) : Alison ? Je viens de... Tu as volé jusqu'ici ?

SARAH : Quoi ?

AYNSLEY Je viens de te mettre au lit.

SARAH : Je me suis levée.

AYNSLEY (à Paul) : On a pas été présentés. Aynsley, d'en face.

Vous êtes...

PAUL : De passage.

SARAH : Comme je disais, chaque mariage a ses petits secrets. Celui-ci est entre adultes consentants. Personne ne souffre.

AYNSLEY : Tu sais quoi ? Tu as raison. Ce ne sont pas mes affaires.

PAUL : On rentre à la maison.

 

Dans la soirée…

ALISON : Donnie. À propos de mon petit...pétage de plombs...

DONNIE : C'est ma faute. Tu as raison. Tu es le socle de cette famille.

Je te demande pardon. Bien sûr que tu savais. Il n'y avait pas que du porno dans ma boîte. Tu te souviens de Ginny Nusbaum ?

ALISON : De la fac ?

DONNIE : Je sais pas comment te le dire. On a couché ensemble une fois.

Bon, deux fois, mais toi et moi avions rompu. On s'est écrit pendant quelques années après. Des cochonneries, surtout. Puis elle a eu un lupus et j'ai plus eu de nouvelles.

ALISON : Un lupus ?

DONNIE : Je sais pas ce qu'elle est devenue. Pardon. Je m'accrochais à quelque chose de personnel...Je te demande pardon.

 

Chez Paul et Beth

PAUL : Un verre ?

SARAH : Oui merci.

PAUL : Parle.

SARAH : Des clones.

PAUL : Des clones ?

SARAH : On n'utilise pas le mot. C'est la règle d'Alison. Mais oui, on est génétiquement identiques.

PAUL : Pas des triplées. Génétiquement identiques.

SARAH : On est neuf, jusqu'ici. Voilà ce que tu fais. Voilà pourquoi tu surveillais Beth. Tu contrôles des clones humains.

PAUL : Tu aurais dû me le dire d'emblée.

 

Dans un hôtel

PROFESSEUR : Alors comment va-t-elle ?

DELPHINE : Bien, je crois.

Kikavu ?

Au total, 70 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

sanct08 
05.02.2020 vers 13h

Ena15 
24.06.2019 vers 18h

Juju1299 
08.01.2019 vers 23h

azerty29 
29.09.2018 vers 23h

kira2000 
20.09.2018 vers 16h

Sabu14 
19.08.2018 vers 23h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

sanct08  (05.02.2020 à 13:02)

J'ai adoré cet épisode ! Le meilleur de la saison 1 pour l'instant.

J'ai bien ri de voir Alison s'effondrer sous l'effet de l'alcool, voir Sarah se dépatouiller avec tous ses ennuis en plus des siens et Aynsley m'a faite sourire.

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton personnage préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...
Activité récente
Actualités
Calendrier - Février 2020

Calendrier - Février 2020
En ce premier jour de février, quimper  vous propose un nouveau calendrier, réalisé à partir d'une...

Un rôle pour Maria Doyle Kennedy

Un rôle pour Maria Doyle Kennedy
La Roue du temps, oeuvre de fantasy en 14 romans écrite par Robert Jordan et Brandon Sanderson, va...

Tatiana Maslany de sortie

Tatiana Maslany de sortie
Tatiana Maslany, l'héroïne aux multiples facettes de la série Orphan Black, était de sortie le...

 Zoe de Grand'maison de retour sur le petit écran !

Zoe de Grand'maison de retour sur le petit écran !
Zoe de Grand'Maison, qui incarnait Gracie Johanssen dans Orphan Black, fait son retour sur le petit...

Photo du mois

Photo du mois
Une nouvelle photo du mois nous est offerte par sanct08 (merci !). Tu as donc la possibilité de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Ces actrices ont elles aussi interprété deux ou plusieurs personnages dans une même série / un même film. Laquelle aurait pu remplacer Tatiana Maslany dans la série ?

Total : 24 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

sabby, Hier à 11:03

Hello ! Les quartiers Dallas et S.W.A.T ont refait leur déco et vous propose chacun un tout nouveau design Bonne journée ensoleillée

Sonmi451, Hier à 12:52

15 ans qu'on attendait cela... pour en savoir plus, rdv sur le quartier friends.

Luna25, Hier à 20:11

Encore 10 jours pour participer aux jeux et au sondage spécial couple du quartier Reign !

Luna25, Hier à 20:11

2 couples de Dowton Abbeye et LPM en cours de compétition sur le quartier Reign !

Luna25, Hier à 20:13

Nouveau mois dans les forums du quartier Legends of Tomorrow ! Venez départager les personnages de Tobias Menzies.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News