VOTE | 162 fans

#104 : Le lien

 

Résumé :

Sarah se rend compte que la survie des clones va être plus intense que de travailler dans la police. Mais le clone tueur menace la réunion tant attendue de Sarah avec sa fille, Kira. Avec l'aide de Felix, Alison tentera de remplacer Sarah auprès de la petite fille.

Comme Sarah se rapproche du meurtrier, le meurtrier se rapproche de la vérité et menace de révéler que "Beth" n'est pas qui elle prétend être. Suite à un face à face entre les deux jeunes femmes, Sarah prendra une décision importante.

 

Popularité


4.4 - 5 votes

Titre VO
Effects of External Conditions

Titre VF
Le lien

Première diffusion
20.04.2013

Vidéos

BBC America - Trailer VO

BBC America - Trailer VO

  

Plus de détails

Écrit par : Karen Walton
Réalisé par : Grant Harvey

Episode 1x04 : Le Lien


Le clone blessé par Sarah se soigne elle-même dans une salle de bain lorsqu’un enfant pénètre et la regarde, totalement surpris. La jeune femme le laisse entrer et referme la porte derrière lui.


De son côté, Sarah a une discussion avec Alison. Elle lui révèle que la personne qui tue les autres clones, est elle-même un clone. Et que désormais, elle connait également son existence. Alison ne souhaite pas s’impliquer mais devant la réaction de Sarah, elle finit par lui promettre de l’aider. Eles doivent toutes se soutenir.


Puis, Sarah retourne voir Felix et tous ensemble, ils discutent à travers une webcam avec Cosima, la scientifique. Elle leur explique les dessins retrouvés chez le clone assassin… Felix trouve que Cosima est vraiment bizarre.


Alison a une discussion de couple avec son mari qui lui fait des reproches sur son organisation. Alison râle et lorsqu’il se retire, elle sort un énorme révolver de sous la table.


Puis, Sarah rejoint son coéquipier Art dans une maison en ville, là où se serait réfugié l’assassin. Art lui dit d’emblée qu’ils ont un témoin. IL y a du sang partout devant la porte et jusqu’à la salle de bain qui se trouve au RDC. Art comprend que l’assassin s’est recousu lui-même et il est impressionné ! Ont-ils affaire à un soldat ? Le témoin est un jeune garçon mais Sarah prend peur puisqu’elle a le même visage. Art lui demande s’il a vu le visage de cet individu et le jeune enfant tend le doigt vers Sarah. Mais fort heureusement, Art pense que l’enfant fait juste allusion au sexe : c’était une femme, interroge t-il ? Oui, répond le garçon. Il ajoute qu’on aurait dit un ange en colère ! Puis, Sarah demande à l’interroger seule… Art s’éloigne un peu et lorsqu’elle se retrouve devant l’enfant, elle lui fait comprendre que ce n’est pas ELLE et qu’il n’a rien à craindre. Puis, l’enfant ajoute à son attention : « elle a dit que tu viendrais ». Sarah vérifie que personne n’a entendu. Puis, le garçon lui tend une cocotte en papier ensanglanté… il lui demande de choisir une couleur et Sarah opte pour le rouge… Puis, elle lui prend la cocotte et l’ouvre entièrement… Art arrive à ce moment et Sarah n’a pas le choix et le lui donne. Ils sont assez horrifiés de ce qu’ils y découvrent : encore des dessins de personnages morts. La mère vient prendre son garçon dans les bras et les flics finissent par quitter les lieux.


En sortant, Sarah reçoit un appel de Mme S qui lui donne RDV le soir même afin de revoir sa fille mais elle la prévient que si elle venait à louper ce RDV et donc décevoir encore Kira, jamais plus elle ne reverra sa fille. La petite Kira, de son côté, dessine un dessin de sa mère.


Au commissariat, les enquêteurs découvrent que Katja a été tuée d’une balle dans la tête et déduisent aussi que c’était à l’aide d’une arme longue portée. Ils ont donc affaire à un tueur d’élite. Ils tentent de comprendre les dessins et une spécialiste affirme que cette femme est une fanatique religieuse.


Puis, Sarah réintègre son bureau et le téléphone sonne. A l’autre bout du fil, c’est justement l’assassin qui lui demande si elle a ressenti le « truc » entre elles ? Sarah ironise sur la blessure qu’elle lui a infligée. L’inconnue veut la rencontrer et elle lui demande son nom. Sarah refuse et lui demande le sien. La jeune femme lui répond qu’elle s’appelle Helena.


Art réapparait et avec les indices laissés par Helena, ils remontent la piste jusqu’à un entrepôt. Puis, Art lui fait comprendre qu’ils auront du boulot jusqu’à tard dans la nuit… Sarah comprend qu’elle ne pourra tenir ses engagements auprès de Mme S.


Ils partent ensemble à l’entrepôt et à peine ont-ils quitté les lieux qu’Helena sort de sa cachette et se rend au commissariat. Elle a couvert ses cheveux sous un bonnet et s’est habillée différemment. En entrant, elle parvient à tromper le gars du service informatique qui pense avoir à faire à Beth/Sarah. En la voyant, il blague avec elle au sujet d’une dure nuit qu’elle aurait passé vu sa tête… Helena ne répond pas et se dirige vers la salle des indices. Elle demande à deux flics de dégager et observe, amusée, tous les dessins, photos de crimes et autres pistes qu’ils ont réunis d’elle.


Ensuite, elle s’installe sur le siège de Beth/Sarah et commence à fouiller… Elle voit la photo de Paul au moment même où elle reçoit un appel de lui. Elle lui apprend qu’elle a été battue et le supplie de venir la chercher.


Pendant ce temps, les flics arpentent le repère d’Helena mais comprennent que c’est surement ce qu’elle voulait. Pour faire diversion ? Cependant, ils glanent encore quelques informations et découvrent encore de nombreux dessins de petits bonhommes noirs dont l’un au dessus des autres, en plus grand avec à la place de la tête un point d’interrogation mais aussi de nombreuses inscriptions religieuses.


Puis Sarah appelle Felix pour lui demander un service. IL faut qu’il parvienne à convaincre Alison de la remplacer ce soir auprès de Mme S. Felix s’indigne : qui y’a-t-il de plus important que Kira ? Mais Sarah lui répond qu’elle ne veut pas conduire Helena qui est sur sa piste chez Mme S et donc chez sa fille. De plus, elle ne peut éveiller trop les soupçons envers les flics en leur faisant fourbon. Felix accepte et se rend chez Alison.


Art et Sarah reviennent au commissariat et découvrent que la salle aux indices a été modifiée. Quelqu’un s’est amusé à réunir tous les documents en les faisant ressembler à un personnage. Sarah comprend qu’Helena est passée par là d’autant que le gars du service informatique lui gratifie d’une réflexion étrange sur son apparence et sa bonne mine retrouvée par rapport à ce matin.


Sarah découvre qu’Helena a griffonné sa photo de Paul et la remplacé par la photo de Maggie Chen.


Felix parvient à convaincre Alison après s’être énervé sur elle puisque dans un premier temps, elle a refusé de les aider. Mais Felix lui rappelle que Sarah risque sa vie pour tous les autres clones à tenter de mettre la main sur l’assassin qui veut leur mort… Alison se résout mais elle doit changer d’attitude et de look pour ressembler à Sarah et tromper Mme S.


Sarah découvre que la blessure dans le cou de Maggie Chen correspond au couteau qu’elle a subtilisé à Helena lors de leur altercation. Elle cache toujours ses informations et le couteau à ses « collègues ». Soudain, Paul débarque et souhaite l’emmener loin d’ici… Sarh ne comprend pas et Paul lui rappelle que c’est elle qui lui a dit de passer la prendre. Sarah comprend qu’il s’agit d’Helena et tente de calmer la situation. Art intervient et la situation s’envenime. Finalement, Sarah parvient à résonner Paul et celui-ci se retire. Sarah le suit à l’extérieur et l’amadoue. Il la quitte sur un simple : « à ce soir ». Puis, Cosima contacte Sarah et tente de lui expliquer les pensées étranges qui animent Helena sur ce qu’elle croit être un devoir exigé par Dieu d’éliminer des aberrations de la nature.


En rentrant au bureau, Sarah doit encore s’expliquer avec Art. Puis, elle reçoit un appel d’Helena qui lui demande de la rencontrer. Helena se scarifie la peau du dos avec une lame de rasoir tout en discutant avec Sarah. Mais comme cette dernière ne veut pas la rencontrer, Helena lui conseille de visionner la vidéo qu’elle a laissée à son attention. Sarah découvre qu’Helena a réalisé une vidéo dans laquelle elle avoue avoir tué… et elle se présente en tant que Beth Childs. Sarah n’a plus le choix et accepte de la rencontrer à contrecœur. Elles ont RDV dans l’appartement de Maggie Chen.


Entre temps, Felix arrive chez Mme S en compagnie d’Alison. Mme S est heureuse de voir que Sarah a tenu sa promesse. La petite arrive mais reste timide face à sa « mère ». Une fois que Felix et Mme S les laissent seules, Kira annonce d’emblée qu’elle sait qu’Alison n’est pas sa mère. Alison tente de nier mais devant l’insistance de Kira, elle lui avoue la vérité : sa mère n’a pas pu venir car elle arrange les choses à l’extérieur afin qu’elles soient toutes en sécurité. Kira lui demande pourquoi elle lui ressemble autant et Alison répond qu’elle est sa tante. Kira lui remet le dessin.


Quant à Art, il commence sérieusement à douter de Sarah ; quelque chose ne va pas. Il demande à sa collègue si elle trouve normal que Sarah ait pu confondre un homme et une femme dans une altercation : pas le même poids, pas les mêmes odeurs, pas la même façon de bouger etc. Puis, il réalise que Sarah n’est pas à son bureau. Il s’installe à sa place et découvre la photo de Paul toute griffonnée au niveau des yeux. Enfin, il remarque un papier sur lequel il y a une récente trace au crayon papier… il parvient à lire l’adresse et reconnait celle de Maggie Chen. Il ne dit rien à sa collègue qui insiste pourtant pour l’accompagner et sort rejoindre Sarah à cette adresse.


Sarah parvient à l’appartement. Elle cogne à la porte et sort son arme. Elle pénètre à l’intérieur, une arme à la main mais Helena lui dit qu’elle n’est pas armée. Sarah lui demande de lui faire face car elle est de dos, les bras dirigés vers le ciel…


Helena lui reparle du lien qu’elle a senti entre elles mais Sarah ne voit pas de quoi il s’agit. Puis, Sarah lui demande pourquoi elle tue les autres clones ? Helena lui répond qu’elle le doit car elles ne devraient pas exister et Dieu lui a demandé. Sarah s’esclaffe. Helena lui rétorque que c’est parce qu’elle ne connait pas Dieu… Sarah lui demande qui est Dieu pour elle, qui l’oblige à faire ça et surtout qui lui a mis dans la tête qu’elle était différente des autres clones ? Soudain, elle comprend ! On a dit à Helena qu’elle était l’originale… !! Helena sourit. Sarah tente de lui faire comprendre que l’on s’est moqué d’elle… Elles sont toutes pareilles mais Helena ne partage pas son avis même si elle écoute attentivement Sarah. Helena est persuadé qu’il y a un lien entre Sarah et elle… puis, elle s’agenouille alors que Sarah est assise en face d’elle sur une chaise et vient coller sa tête sur son genou… Sarah la repousse et l’interrupteur sonne à cet instant précis.


C’est Art qui arrive… il monte les escaliers rapidement et frappe à la porte en appelant Sarah. Celle-ci ne répond et regarde Helena, qui est vraiment mal en point. Puis, elle lui dit de s’enfuir par la fenêtre… Helena est surprise mais semble heureuse en même temps. Art enfonce la porte et découvre Sarah, seule, au milieu de la pièce… Il lui demande des explications : que fait-elle ici dans l’appartement de la femme qu’elle a tué !? Sarah n’a pas trop de réponse…


De son côté, Alison dit au revoir à Kira et retrouve Felix et Mme S. Elle remercie Mme S de s’être occupée si bien de « sa fille » ce qui attendrit leur mère adoptive. Mme S trouve que finalement Sarah est peut-être bien sur la voix du changement. Alison demande une nouvelle visite ; demain après l’école, elle la ramènera ici. Mme S accepte et Felix ironise sur l’harmonie naissante entre elles. Puis, une fois dehors, il la complimente d’avoir si bien trompé Mme S. Mais Alison lui avoue que Kira, elle, a su immédiatement…


Sarah a demandé un entretient avec Art et leur supérieur… Incapable d’expliquer pourquoi elle s’est rendue dans l’appartement de Maggie Chen, elle prétexte qu’elle y pense sans arrêt ; à la femme qu’elle a tué accidentellement. Et que finalement, elle ne se sent plus de rester parmi eux. Art s’énerve et leur chef tente d’apaiser tout le monde mais Sarah est déterminée et démissionne. Elle rend son arme et son badge et quitte le commissariat sans se retourner ni repasser par son bureau.


Pendant ce temps là, Helena qui s’est enfui par la cage d’escalier n’est pas allée très loin. Fatiguée et mal soignée, elle s’est effondrée dans la ruelle en contre bas. Soudain, une camionnette arrive, pleins phares allumés. Un homme en descend et vient ramasser son corps qu’il dépose à l’intérieur du fourgon avant de disparaitre mystérieusement.

 

Fin-

 

Écrit par Nerak pour Orphan Black HypnoSeries.

Orphan Black Script VF 104

 

Une salle de bain

HELENA : Je ne suis pas Beth. Je ne suis pas Beth. Je ne suis pas Beth.

Un petit garçon entre dans la pièce et la voit. Helena le prend par la main et la suit.

Chez Alison

Sarah vient vers Alison pour lui raconter les derniers évènements.

ALISON : L'une d'entre nous nous tue ? Elle a un problème ?

SARAH : Mauvaise haleine et démence.

ALISON (inquiète) : Elle me connaît ? Connaît mes enfants ? Tu l'as peut-être amenée ici.

SARAH : Je l'ai empalée. Et je ferais jamais ça.

ALISON : Je vis ce cauchemar depuis longtemps.  J'ai une famille à protéger. Je fais ce que je peux.

SARAH : Tu finances. Tu voulais le fric que Beth gardait. Le fond d'autodéfense. J'allais le voler et me tirer, mais j'ai une famille aussi. Ma fille.

ALISON : Ta fille ?

SARAH : Oui. Elle s'appelle Kira. Je devais la voir aujourd'hui, mais j'ai une tueuse au cul...

ALISON : Enfant biologique ou adoptée comme les miens ?

SARAH : Elle est de moi. Pourquoi ?

ALISON : Tu aurais dû nous le dire avant.

SARAH : Pourquoi ça ? Je te le dis parce qu'on a un problème. La tueuse visait Beth et maintenant, moi.

ALISON : Que veux-tu que j'y fasse ? (Changeant d’avis) Que puis-je faire ?

SARAH : Sois disponible.  Je peux avoir besoin de toi.

Chez Félix

Sarah discute par webcam avec Cosima.

COSIMA : La classe ! On dirait une lame neuve dans un manche ancien. Le poisson est une salope, sémiotiquement parlant. Un symbole ancestral de fécondité. Mais ces ailes sont anormales.

FELIX : Qu'est-ce qu'elle baragouine ?

SARAH : Elle est bizarre, c'est tout.

COSIMA : Désolée ! J'étais partie dans une digression. Si elle est pas morte, trouvons-la, découvrons ce qu'elle sait.

FELIX : T'es dingue ? Cette folle dangereuse !

COSIMA : On doit découvrir son identité. Elle nous a trouvées. Elle a des réponses.

SARAH : Je n'y arriverai qu'en redevenant flic.

FELIX : Pas question. Tu redeviens pas Beth. Usurpation d'identité de flic mort, c'est un délit inédit.

SARAH : Je suis plus en sécurité avec les flics.

FELIX (choqué) : J'ai bien entendu ?

SARAH : Art cherche déjà la tueuse. Je le suis, les flics trouvent où elle est. Et quand j'ai l'info, je vais régler ça.

FELIX : Régler ça ? La folie est donc génétique.

COSIMA : Oui, une mauvaise chimie du cerveau peut être génétique, mais... l'environnement est individuel. C'est la fameuse question de l'acquis et de l'inné.

FELIX : Parlons de l'inné. Sur un total de 9, on a une dingue qui a tué 4 clones, une suicidée, une mère au foyer et toi. Ma folle de sœur est normale à côté.

SARAH : Merci, Fe.

COSIMA (en montrant la photo du poignard) : Ceci peut nous aider à découvrir d'où elle vient. Je vais l'étudier.

SARAH : Message de la police. Art a une piste.

COSIMA (en montrant la photo) : T'as pas montré ça à Alison, par hasard ? Tu rigoles ? Elle ferait dans son pantalon de yoga.

SARAH : Alison est en stand-by.

Chez Alison

ALISON (à son mari) : Que Gemma attache sa ceinture !

DENIS : Ils vont chez tes parents en semaine ?

ALISON : Ils vont y passer la nuit.

DENIS : C'est pas une réponse.

ALISON : C'était pas une question.

DENIS : Pourquoi as-tu annulé leurs activités ?

ALISON : J'ai besoin d'être seule. C'est ta soirée avec tes clients, exact ? (il acquiesce) Je te vois soûl à 3 h du matin.

DENIS : Je ne me soûle pas. Une seule fois !

Dans un quartier chic

Art tape à la vitre de Sarah.

ART (en voyant qu’elle a eu peur) : Désolé. Je suis à cran aussi.

SARAH : Ta tête ?

ART : Dans le même état que la tienne. C'est bon d'être en vie. Mes gosses te disent merci. Mon ex aussi.

SARAH : N'en parlons plus.

ART : C'est eux qui en ont parlé. (il montre la moto d’Helena) J'ai un cadeau pour toi. Notre tueur a fait un arrêt au stand. C'est sa moto.

SARAH : Ils l'ont eu ?

ART : Non, mais on a un témoin. Suis la piste ensanglantée.

DE ANGELI : Voilà notre blessé ! Ça va, Art ? (à Sarah) Ravie que tu sois indemne. On l'aura. (au deux) Il avait des gants, pas d'empreintes, mais il a laissé des traces.

ART (en voyant la salle de bain ensanglantée) : Autochirurgie. Ce mec est quoi ? Soldat ?

DE ANGELI : Ça a l'air douloureux. Le témoin est prêt.

SARAH : Art, tu t'en occupes ?

ART : Non. Viens.

MERE DE TREVOR (à Art) : Ça ne m'a pas réveillée. Je n'en reviens pas. Trevor est entré dans ma chambre, il faisait nuit, et il était trempé... de sang.  Il a dit que c'était un ange en colère.

Art discute avec Trevor.

ART : Salut, Trevor. À quoi ressemblait l'ange en colère ? (L’enfant montre Sarah) À Beth ? C'était une femme dans ta salle de bains ? (à Sarah) Possible ?

SARAH : Laisse-moi lui parler.

ART : D'accord.

SARAH : Tout va bien, mon chéri. Je ne suis pas elle.

TREVOR : Elle a dit que tu viendrais. (il lui montre une cocotte en papier) Choisis une couleur.

SARAH : Rouge.

TREVOR : Un... deux... trois. (il lui demande maintenant de choisir un dessin) Choisis-en un.

SARAH :  Celui-là. (elle remarque qu’il y a du sang) Attends, laisse-moi voir.  Je peux le garder ?

TREVOR : Oui.

ART : Qu'est-ce que c'est ?

SARAH : Un souvenir.

MERE DE TREVOR : C'est quoi ?

ART (à un policier) : Vous emballez ça ?

MERE DE TREVOR (en le serrant contre elle) : Tout va bien, mon cœur.

Chez Madame S.

MADAME S (au téléphone) : Oui. Je le répète, à 20 h, avant qu'elle aille au lit.

KIRA : C'est ma maman ?

MADAME S : Non, ma puce.

SARAH (furieuse) : Tu lui as menti.

MADAME S : Sarah, pourquoi appelles-tu ? Si tu ne viens pas...

SARAH : Je vérifie que ça tient toujours.

MADAME S : De notre côté, oui.

SARAH : Je serai là. Je peux lui parler ?

MADAME S : Tu le feras ce soir. Si tu la déçois, c'est terminé, tu ne la verras plus.

SARAH : Je serai là.

Kira peint une image effrayante de sa mère.

Poste de police

DE ANGELI : Vous avez tous une copie de la cocotte en papier.

ART : Le témoin dit qu'on se trompe. L'assassin est une femme, de la taille de Beth.

EXPERTE MEDICALE : Quant à la victime, difficile de reconstruire un crâne concassé, mais on a la cause de la mort. Ce trou ? Du calibre .223.

ART : On a une arme puissante pour du tir à longue distance. Citez-moi un homicide perpétré par une femme sniper.

CHEF : Le profil ?

EXPERTE MEDICALE : Les tueuses souffrent de détachement chronique. L'isolement engendre la sociopathie. Ce psaume ? "M'avoir fait si merveilleux." Une fanatique religieuse.

DE ANGELI : Personnages bâtons, tête de poupée, cocotte. Problèmes à l'enfance. Maltraitance ?

EXPERTE MEDICALE : Mais elle est prudente. À sa façon. Aucune empreinte nulle part.

ART : L'ADN ?

EXPERTE : On saura dans une semaine si on a une concordance.

CHEF : Les empreintes de la morte n'ont rien donné ?

SARAH : Non. Rien du tout.

ART : On traque une tueuse calculatrice qui adore jouer à des petits jeux. Comme ces cocottes en papier. Angie ?

DE ANGELI : Chaque choix donne une réponse. Une mort différente. Peut-être des menaces ou des victimes. Ou leur sens est lié aux nombres.

POLICIERE : Childs ? Téléphone.

SARAH (au téléphone) : Inspecteur Childs.

HELENA : Non, ce n'est pas toi. Beth est morte. Pas vrai ?

SARAH : Que veux-tu de moi ? Tu aurais pu me tuer.

HELENA : Tu ne l'as pas senti ?

SARAH : Quoi ?

HELENA : Notre lien.

SARAH : Tu veux dire quand je t'ai transpercé le foie ? Comment ça va ?

HELENA : Il faut que je sache qui tu es. Revoyons-nous. Je ne sais pas ton nom.

SARAH : Je ne sais pas le tien.

HELENA : Helena.

SARAH (en écrivant les données sur un bout de papier): Et... le nom de famille ?

HELENA : Tu travailles chez les flics. Combien de temps ça peut durer ? Quand la police me trouvera... Tu es moi. Je suis toi. On est toutes deux victime et le flic.

SARAH : Ce serait mauvais pour nous deux.

HELENA : Alors, viens me voir, qu'on discute.  Je t'ai déjà donné les indications. Viens. Les nombres, ce sont des adresses.

Elle raccroche précipitamment en voyant entrer Art et le reste de la brigade.

ART : Le 17, c'est la carrière où on a trouvé la victime.

DE ANGELI : Le meublé.

ART (en positionnant des marqueurs sur une carte) : Le lieu du crime. La maison du gamin. Même le commissariat. Partout où on est allés.

DE ANGELI : Sauf le 1024. Une adresse avec ce numéro, à 10 minutes de chez le gamin. Lake Point Road.

ART : Je connais. C'est rempli de squatteurs. Allons-y.

CHEF : Attendez le groupe d'intervention. On a un sniper. Ils ratissent les lieux d'abord. Compris ?

ART (à Sarah) : T'en fais pas. Allons-y.

Ils sortent du poste.

SARAH : Je suis garée là-bas. Je te suis.

ART : Après hier soir ? On reste ensemble.

Helena pénètre au poste, en cachant sa chevelure blonde sous un bonnet, et se fait passer pour Beth. Elle tombe sur Raj.

RAJ : Beth !  (il note ses yeux rouges) Nuit agitée ? (elle ne répond pas et le regarde fixement)  Bon, d'accord...

Elle se rend dans la salle de réunion et constate que sa blessure saigne à nouveau. Elle la dissimule et prend connaissance des éléments de l’enquête.

 

Bâtiment abandonné

De Angeli, Sarah et Art arrivent sur les lieux trouvés grâce à la cocotte, là où se cachent les squatteurs.

SARAH : Vous sentez la cible dans votre dos ?

POLICER : Bien reçu. Venez voir de plus près. Vous allez adorer. (il les mène à une salle souterraine jonchée de documents et de sang) Par ici, inspecteurs.

DE ANGELI : Autre autochirurgie.

ART : Elle va se vider de son sang.

DE ANGELI (en voyant des dessins sur le mur) : Putain de merde ! Les mêmes dessins que sur la cocotte en papier.

ART : Une tueuse en série ?

DE ANGELI : Ou c'est son unique victime, notre morte, dessinée à l'infini.

SARAH : Ou elle dessine comme un pied.

ART (en montrant un dessin représentant une silhouette surmontée d’un point d’interrogation) : C'est elle ? Ou sa prochaine victime ?

SARAH : Sa prochaine victime.

Poste de police

Helena fouille le bureau de Beth et voit une photo de son mari. Le téléphone sonne.

HELENA (se faisant passer pour Beth) : Inspecteur Childs.

PAUL : Salut, c'est moi.  Paul.

HELENA : Salut, Paul.

PAUL : Comment tu vas ?

HELENA : Pas super. On m'a tabassé.

PAUL : Quoi ? Que s'est-il passé ?

HELENA : Viens me chercher. Emmène-moi loin d’ici.

Bâtiment abandonné

ART : Elle nous a conduits ici. Elle voulait qu'on voie ça.

SARAH : Une fausse piste ? Pour nous retarder.

ART : Non. Elle avait une raison. On appelle la Scientifique.

DE ANGELI : T'as rien de prévu ce soir ?

SARAH (en les voyant quitter la salle) : Je vous rejoins tout de suite.

 

Appartement de Félix/Rue

Félix est en train de peindre Cosima quand Sarah lui téléphone.

FELIX : Je rêve ou Cosima a de plus gros seins ?

SARAH : Je peux pas voir Kira ce soir.

FELIX : Il le faut.

SARAH : Je suis coincée avec Art. Et cette salope me suit. Je risque de la mener à Kira.

FELIX : Je sais, mais Mme S. t'a posé un ultimatum. Elle va couper les ponts.

SARAH : La peste ou le choléra.

FELIX : Ton dilemme permanent.

SARAH : J'ai une idée franchement débile.

FELIX  (peu enthousiaste): Trop bien.

SARAH : Je dois être à deux endroits à la fois ? Si quelqu'un peut le faire, c'est nous.

FELIX : Est-ce que t'es sérieuse ?

SARAH : Hélas, oui.

Chez Alison

Félix vient toquer chez Alison pour lui demander de l’aide.

ALISON (inquiète) : Qu'y a-t-il ? Elle va bien ?

FELIX : Oui, elle va bien.

ALISON : Pas très convaincant.

FELIX : Sarah a besoin de toi pour sa fille.

Poste de police

DE ANGELI : J'envoie les dessins au profileur.

ART : Aucune disparition ?

DE ANGELI : Pas localement.

ART : Élargis le champ.

SARAH : Le périmètre ?

ART : L'Amérique du Nord.

RAJ (en voyant Sarah) : Quelle métamorphose ! Ce look soigné. C'est bien mieux.

ART : Arrête de draguer, Raj.

RAJ (il s’éloigne sous l’air perplexe de Sarah) : Désolé.

ART (depuis la salle de réunion) : Les gars ! C'est quoi, ce bordel ? (il montre le tableau des preuves qui a été réaménagé pour créer un corps à l’aide des photos des scènes de crime) Content de voir que quelqu'un s'amuse.

SARAH (en trouvant une photo sur son bureau) : Maggie Chen.

Chez Alison

ALISON (outrée) : Pardon, elle veut que je me fasse passer pour elle devant sa fille qu'elle n'a pas vue depuis un an ?

FELIX : Dix mois.

ALISON : Quelle éducation déplorable. La pauvre enfant !

FELIX : Tu saisis pas la situation. Si Sarah se présente pas, elle récupérera jamais Kira.

ALISON : Je regrette, mais demander ça ? Kira est mieux en famille d'accueil.

FELIX : Je te demande pardon ? (il hausse le ton) Sarah risque sa peau face au clone tueur pour que tes enfants finissent pas orphelins, et elle mérite de perdre sa fille ? Faut te mouiller, frangine.

ALISON : J'ai joué Annelle dans Potins de femmes.

FELIX : Sérieux ?

ALISON : Avec la troupe amateur de Glendale.

FELIX : Doux Jésus ! Le rôle de Daryl Hannah ?

ALISON : Oui.

FELIX : Nul, ce casting.

ALISON (vexée) : C'était une excellente interprétation. Sarah sera du gâteau. J'ai été encensée. Par tout le quartier. (elle prend la pause et essaye d’imiter Sarah) Les chaussettes de l'archiduchesse sont-elles sèches ou archisèches ?

FELIX (se disant que tout est foutu) : Eliza ? Putain de merde, il faut qu'on la joue Pygmalion à l'envers.

Poste de police

Sarah découvre que le motif incrusté sur le cou d’une victime correspond à celui trouvé du poignard d’Helena.

DE ANGELI : Devine. Mon profileur dit qu'illuminée ou pas, une femme qui tue une femme, c'est forcément personnel.

SARAH : C'est logique.

DE ANGELI : On en revient à la morte et à son lien avec la tueuse. On va sortir de l'impasse. Et à ce moment-là...Viens.

SARAH : Je te suis.

Chez Alison

FELIX : Ce sont tes fringues les plus pourries ?

ALISON : Désolé, mon "pôte", j'achète pas d'occase.

FELIX : Non. Misère, non. C'est pas "pôte", d'accord ? C'est "pote".

ALISON : Pote. Salut, mon pote !

FELIX : Oui, c'est mieux, mais... Il faut que tu passes Mme S. Tu dois vraiment la jouer lourd passé sinistre. En gros, tu parleras pas. Ce t-shirt va pas du tout.

ALISON : Hé !

FELIX : Pas "hé". Tu es une punk. Que ça s'entende.

Poste de police

SARAH : Inspecteur Childs.

POLICIERE : Vous avez un visiteur.

SARAH (à Paul) : Que fais-tu ici ?

PAUL : Tu m'as dit de venir te chercher. Tu vas bien ?

SARAH : Ça va. Vraiment.

PAUL : Ça ne s'entendait pas. Ça ne se voit pas.  J'ai pris ma journée. Je vais m'occuper de toi.

SARAH : Je ne peux pas.

ART : Ça va ?

PAUL : Elle a l'air d'aller ?

SARAH : Calme-toi.

PAUL : Tabassée le premier jour ? Normal qu'elle veuille partir.

ART : De quoi tu parles ?

SARAH : S'il te plaît. Art, je gère.

ART : Vraiment ?

Ils s’installent devant le poste.

PAUL : Qu'est-ce que je fous ici ?

SARAH : Désolée, j'ai dramatisé. Je voulais pas que tu rappliques illico.

PAUL : Que voulais-tu ? Sérieusement, je ne te reconnais plus ces temps-ci.

SARAH : Désolée, cette enquête me prend la tête. J'étais mal, alors je t'ai demandé de venir.

PAUL : Ça m'a pas dérangé. On a besoin de passer du temps ensemble.  De comprendre ce qui nous arrive subitement. Parce que ça me plaît... beaucoup. Réfléchis-y.

Ils s’embrassent. Paul part. Le portable de Sarah sonne. Elle décroche.

COSIMA : Alors... la femme que Beth a tuée et Helena ont un lien. Accroche-toi ! Beth a tué Maggie Chen délibérément. On n'en a jamais rien su. Son équipier non plus.

SARAH : Je peux pas continuer, Cosima. Helena est venue ici, elle était Beth. Elle va nous faire arrêter si je la rencontre pas. Seule.

COSIMA : Mauvaise idée.

SARAH : Elle pense qu'on a un lien.

COSIMA : C'est le cas ?

SARAH : On est clones.

COSIMA : Exact. Que savent les flics ?

SARAH : C'est une psychopathe bigote.

COSIMA : Sans déc' !

SARAH : C'est personnel. Une solitaire, sûrement maltraitée enfant.

COSIMA (en étalant ses recherches devant elle) : Le poisson est un symbole chrétien. Et sur une arme, c'est une croisade personnelle.

SARAH : Génial. Une fanatique.

COSIMA : En voyant ce symbole sur Maggie Chen, je me dis qu'elle est pas seule. Pour des créationnistes extrémistes, on est des abominations. Pas les enfants de Dieu, ceux de Satan.

SARAH : Donc ils nous haïssent, et elle nous tue alors qu'elle est identique à nous.

COSIMA : Si tu étais une solitaire paumée que sa foi pousse à faire partie d'un tout, et si une personne de confiance te disait que c'est le moyen de te racheter devant Dieu...

SARAH : Je pourrais devenir un ange en colère. J'ai compris, merci.

Elle retourne dans le poste.

ART : Quelque chose à me dire ?

SARAH : À propos de Paul ? Non, je le mène par le bout du nez.

ART : Il dit que tu veux partir ? Tu viens de revenir.

SARAH : Il dit n'importe quoi. C'est compliqué en ce moment.

ART : J'ai entendu. Mais on ramène pas ses problèmes ici.

SARAH : Je sais. C'est hyper gênant. Ça se reproduira pas.

ART : Je croyais que vous vous sépariez.

SARAH : Oui, mais on essaie de recoller les morceaux. Tu sais ce que c'est.

ART : Bien. Remettons-nous au boulot. Cette tueuse ? Vous vous êtes bagarrées. A-t-elle dit quoi que ce soit ?

SARAH : Si elle avait parlé, j'aurais su que c'était une femme.

ART : Je vais voir Beckwith. Elle avance sur la victime. On aura bientôt une reconstruction faciale.

 

SARAH : Génial.

SARAH (son téléphone fixe sonne, elle décroche) : Inspecteur Childs.

HELENA : La situation doit commencer à devenir inconfortable pour toi.

SARAH : Helena. Tu as oublié quelque chose. Ta copine Maggie.

HELENA : Tu es une flic nulle. Beth avait tout compris.

SARAH : Beth l'a tuée, pas moi, si tu cherches à te venger.

HELENA : Il ne s'agit pas de vengeance. Il s'agit de toi.

SARAH : Je vois, on a un lien. Tu veux m'en parler ?

HELENA : En personne. Tu as mon invitation. (Sarah reçoit une vidéo enregistrée au poste par Helena quand celle-ci se faisait passer pour elle) Je suis l'inspecteur Beth Childs. J'ai assassiné Margaret Chen. Ce n'était pas un accident. Je l'ai abattue délibérément.

Devant chez Madame S

ALISON : J'ai envie d'une clope.

FELIX : Non, Sarah fume pas. C'est le lever de rideau. Oublie pas, une insulte en guise de salut, mais tu cherches à rester calme. Attends ! Merci. Tu es trop voûtée.

ALISON : Ta gueule !

FELIX : Là, on y croit. Salut, Mme S.

MADAME S : Tu n'es pas en Jaguar aujourd'hui ?

SARAH : Elle est au garage.

ALISON : Tu me laisses voir ma fille ou quoi ?

MADAME S : Tu regardes quoi ?

Poste de poice

DE ANGELI : Je peux t'aider ?

ART : Tu t'es battue avec une femme ?

DE ANGELI : Pour le travail ou le plaisir ? On dit que la furie rend fort.

ART :  Mais les femmes ont un physique différent, se battent différemment, sentent différemment.

FELIX : Cette femme est un sniper entraîné.

ART : Beth qui l'a prise pour un homme, tu y crois ? J'ai l'impression qu'autre chose la tracasse.

DE ANGELI : Tuer un civil, c'est pas rien. Elle est revenue trop tôt.

ART : Pas sûr que ce soit ça.

DE ANGELI : Où elle est passée ?

ART : Elle est peut-être avec son copain.

ART : Peut-être.

DE ANGELI : Quoi ?

ART : Rien.

DE ANGELI : De l'encre invisible ?

ART (après avoir trouvé l’adresse du lieu de rendez-vous): Garde la boutique.

DE ANGELI : Je devrais peut-être venir. Qu'est-ce qu'il y a ?

ART : J'en sais rien encore.

Chez Madame S

MADAME S : Kira, ta maman attend. Dépêche-toi, ma puce. Elle est là, regarde. Elle est là. Elle ne va pas te mordre.

ALISON : T'es timide ou quoi ? (elle montre un dessin de Kira) C'est pour moi ? Je peux le voir ?

FELIX (à Madame S) : Allons boire un thé dans la cuisine.

SARAH : Tu me fais un câlin ? On s'est pas vues depuis longtemps, mais on peut changer ça. Se voir tout le temps.

KIRA : T'es pas ma mère.

ALISON : Allons ! Bien sûr que je suis ta maman. Qui veux-tu que je sois ?

KIRA : Tu lui ressembles, c'est tout.

ALISON : C'est moi, Kira.

KIRA : Mon petit nom ?

ALISON : Canaille.

KIRA : Quoi d'autre ?

ALISON : Canaille... Canaillou ? Petite canaille ?

KIRA : Où est ma maman ?

Lieu de rendez-vous

SARAH (laissant un message vocal à Art) : Art...si tu entends ce message ; tu as trouvé le corps. Ce n'est pas Beth. C'est moi. Je m'appelle Sarah Manning et... tu es le seul à qui je fais confiance pour démêler tout ça.

Chez Madame S

ALISON : Kira, ta mère n'a pas pu venir ce soir.

KIRA : Pourquoi ? Parce qu'elle est en train de faire quelque chose de très courageux. Elle s'assure qu'il n'y a aucun danger, pour que vous puissiez être ensemble.

Lieu de rendez-vous

HELENA : Je ne suis pas armée.

SARAH : Tourne-toi ! Tourne-toi ! Complètement ! Agenouille-toi. Je pense que tu sais faire.

HELENA : Ce n'est pas nécessaire.

SARAH : Agenouille-toi.

HELENA: Tu es différente des autres.

SARAH : En effet. Tu voulais parler ? Parlons.

HELENA : Je crois que je vais mourir.

SARAH : Je vais regarder.

HELENA : D'où viens-tu ?

SARAH : De nulle part. Toi, d'où viens-tu ?

HELENA : Dieu m'a envoyée.

SARAH : Je vois. Donc t'en sais rien.

HELENA : Tu ne connais pas Dieu.

SARAH : Tatoué sur ton amie Maggie Chen ?

HELENA : Maggie a contribué à te créer. Puis elle a vu la lumière et rejoint notre camp.

SARAH : Beth l'a tuée pour nous protéger.

HELENA : Je peux te sauver.

SARAH : Parce qu'on a un lien ?

HELENA : Je vois une lumière en toi.

SARAH : Comme en nous toutes.

HELENA : Non ! Les autres ? De pâles copies des humains créés par Dieu !

SARAH : Mais pas toi ? Tu es à part ?  Ils t'ont dit que tu étais l'original ? Tes copains ? Ils t'ont menti. On est génétiquement identiques.

SARAH : Laisse-moi te sauver.

HELENA : Toi, moi, Beth...

SARAH : L'Allemande que tu as tuée. On est pareilles. Ceux qui t'ont dit le contraire te détestent.

HELENA : Tu as tort.

SARAH : Que t'est-il arrivé, Helena ? N'avance pas !

HELENA (alors que Sarah a une arme posée sur son front) : Est-ce que tu le sens ?

ART (en toquant à la porte) : Beth !  Beth, tu es là ?

SARAH (à Helena) : Va-t'en. File !

HELENA : Tu ne le sens pas.

SARAH (à Art qui vient de défoncer la porte) : Il y a personne.

ART : Il y a toi. Chez la femme que tu as tuée ? Qu'est-ce qui te prend ?

Chez Madame S 37min16

KIRA : Comment tu peux être ma tata Alison ? Maman n'a pas de sœurs. Elle n'a même pas de maman.

ALISON : C'est très compliqué. Mais Kira, c'est très important que ça reste notre secret. D'accord ? C'est promis ?

MADAME S : C'est l'heure du dodo, Kira. Monte te mettre en pyjama.

ALISON : Promesse du petit doigt ?

KIRA : Au revoir, maman.

MADAME S (à Kira) : Monte.

ALISON : Merci.

MADAME S : Tu as tenu parole, tu es venue.

ALISON : Merci pour Kira. Elle va bien. C'est grâce à toi.

MADAME S : Sarah. Je ne suis pas habituée à des paroles honnêtes sur le sujet.

ALISON : J'aimerais la revoir. Le plus tôt possible.

MADAME S : Pourquoi pas, si on y va doucement.

ALISON : J'irai la chercher à l'école demain. Je la ramènerai direct.

MADAME S : Entendu.

FELIX : Lâchez les colombes. La paix dans le monde n'est pas loin.

MADAME S (en souriant) : Va te faire voir.

FELIX (devant la maison) : Tu es une fille étonnante. Tu as réussi ! Tu as roulé Mme S. dans la farine.

ALISON : C'est déjà ça. Kira a su d'emblée.

FELIX : Merde !

Poste de police

CHEF : Je ne comprends pas. Ça ne tient pas debout. Explique-nous pourquoi tu étais chez Maggie Chen.

SARAH : J'étais sortie m'éclaircir les idées et je me suis retrouvée là-bas.

ART : Retrouvée là-bas !

CHEF : Oui ou non ? Y a-t-il un lien entre Maggie Chen et le meurtre de l'inconnue ?

SARAH : Aucun.

ART : Tu as voulu qu'on se voie. Que fait-on ici ?

SARAH : Après l'affaire Chen, j'ai tenu à revenir, mais je ne rends service à personne. Je démissionne.

ART : Après ce qu'on a fait ?

SARAH : Je vous en remercie...

ART : Mais tu te barres. Pourquoi ? Qu'est-ce que tu as ?

CHEF : Partir n'est pas la solution.

SARAH : Alors, comment on fait ? Comme ceci ?

Kikavu ?

Au total, 73 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

sanct08 
30.01.2020 vers 16h

Ena15 
24.06.2019 vers 02h

Juju1299 
07.01.2019 vers 19h

Dawsey400 
18.12.2018 vers 12h

AliM88 
05.11.2018 vers 16h

azerty29 
29.09.2018 vers 23h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton personnage préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...
Activité récente
Actualités
Calendrier - Février 2020

Calendrier - Février 2020
En ce premier jour de février, quimper  vous propose un nouveau calendrier, réalisé à partir d'une...

Un rôle pour Maria Doyle Kennedy

Un rôle pour Maria Doyle Kennedy
La Roue du temps, oeuvre de fantasy en 14 romans écrite par Robert Jordan et Brandon Sanderson, va...

Tatiana Maslany de sortie

Tatiana Maslany de sortie
Tatiana Maslany, l'héroïne aux multiples facettes de la série Orphan Black, était de sortie le...

 Zoe de Grand'maison de retour sur le petit écran !

Zoe de Grand'maison de retour sur le petit écran !
Zoe de Grand'Maison, qui incarnait Gracie Johanssen dans Orphan Black, fait son retour sur le petit...

Photo du mois

Photo du mois
Une nouvelle photo du mois nous est offerte par sanct08 (merci !). Tu as donc la possibilité de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Ces actrices ont elles aussi interprété deux ou plusieurs personnages dans une même série / un même film. Laquelle aurait pu remplacer Tatiana Maslany dans la série ?

Total : 24 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

Luna25, 22.02.2020 à 20:13

Nouveau mois dans les forums du quartier Legends of Tomorrow ! Venez départager les personnages de Tobias Menzies.

elyxir, Avant-hier à 20:58

Hello ! Y'a du nouveau sur X-Files : design, sondage, calendrier... Et l'animation "A ton clavier" toujours en cours, venez nous rendre visite !

EBishop, Hier à 11:24

Hello ;-) Un nouveau sondage est disponible sur le quartier Profilage ! A très vite !

Miniheart, Hier à 13:42

Nouvelle photos du mois sur le quartier Heartland.

pretty31, Hier à 19:03

Nouveau duel sur Haven, A travers la faille : Wisteria Lane (Desperate Housewives) vs Stars Hollow (Gilmore Girls)

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News